Master-Symposium 04.2013

 

GEHEN

Inhalt: GEHEN heisst dieser Workshop mit dem polnischen Künstler Pawel Althamer (geb. 1967, lebt in Warschau), in dessen Zentrum verschiedene Spaziergänge stehen werden. Inwiefern kann Gehen eine künstlerische Erfahrungsform werden? Wir werden uns zu Fuss auf den Weg machen, um zwei Tage gemeinsam an diesem Thema zu arbeiten. Theoretische Inputs zum Thema ergänzen die künstlerischen Inputs von Pawel Althamer.


Pawel Althamer ist KAIROS-Preisträger 2013. Ausgezeichnet wird er von der Alfred Toepfer Stiftung F.V.S. für seine partizipatorische Kunstproduktion, die stets gesellschaftspolitische Fragen anspricht.

Zur Vorbereitung empfohlen:
Roman Kurzmeyer / Adam Szymczyk / Suzanne Cotter, Pawel Althamer, London 2011 
Erika Fischer-Lichte, Ästhetik des Performativen, Frankfurt am Main 2004

  • ECTS: 3
  • Daten: 15.04.13 / 16.04.13 / 17.04.13 / 18.04.13
    Der Workshop beginnt in Basel, Montag 15.04, 10.00 Pavillon H, Vogelsangstrasse 15, 4058 Basel, anschliessend drei Übernachtungen in Saignelégier.
  • Angebot: Hochschule für Gestaltung und Kunst HGK FHNW 
  • Standort: Start in Basel, Pavillon H anschliessend Saignelégier
  • Dozierende: Dr. Roman Kurzmeyer (Leitung) und Pawel Althamer
  • Anmeldung: rene.pulfer@fhnw.ch (nur noch wenige Anmeldungen sind möglich)

 

MASTER SYMPOSIUM – HEAD – MERCREDI 17 AVRIL 2013

PROGRAMME

In the context of "Ulysses was born in Trieste". An exhibition of performances and conversationsat LIVE IN YOUR HEAD, Genève. http://www.doragarcia.org/UlysseswasborninTrieste/

 

  • 09:30-11:00; adresse: LIYH Rue du Beulet 4. Laura Pelaschiar (in English): Ulysses was born in Trieste: Joyce and Language, ending with thelast page of Anna Livia Plurabelle's chapter in the Finnegans Wake.
  • 11:00-12:30; adrese: LIYH Rue du Beulet 4. Eva Fabbris (in English): Gene Swenson: from the proposal of a paranoic-critic art language to thefirst cases of museum's critique.
  • 12:30-13:30 (14h début des tables rondes) Pausetables-rondes, discussions .. ou tout autre format: "art critic as outsider"
  • 14:00-17:00; adresse: Boulevard Helvétique 9, titre, nom (proposed by CCC)
  • 14:00-17:00; adresse: Boulevard Helvétique 9, (proposed by trans)
  • 14:00-17:00; adresse: Boulevard Helvétique 9, (proposed by WM)
  • 14:00-17:00; adresse: Boulevard Helvétique 9, (proposed by WM)
  • 16:00-17:30; adresse: LIYH Rue du Beulet 4. In the context of "Ulysses was born in Trieste". Talk and discussion with the students, togetherwith Laura Pelaschiar and Dora Garcia.
  • 18:00; adresse: LIYH Rue du Beulet 4. Performance en forme de livre by Barbara Manzetti

 

1913-2013, Les Voleurs de bicyclettes

Master symposium Arts Visuels HES-SO - 16 avril 2013 - ECAL

A l’occasion du centenaire du readymade, Les étudiants du Master «European Art Ensemble» proposent une réactualisation du désormais célèbre geste de Marcel Duchamp. 
Cent ans après la mouvement révolutionnaire de la Roue de bicyclette, quelle forme peut encore prendre, aujourd’hui, selon la définition de Duchamp, un objet «tout fait», choisi pour sa neutralité esthétique, dans une relation d’indifférence absolue?
Pour tenter une réponse à cette question, comme condition de participation au symposium, chaque personne est invitée à apporter son propre readymade, contribuant ainsi à constituer un paysage de ces formes ordinairesTous ces objets seront exposés puis redistribués de manière arbitraire au terme de la journée. Seules les personnes ayant apporté leur readymade auront la chance de pouvoir l’échanger. Ce dispositif mécanique d’apparition et de mise en partage de choses de notre quotidien encadre un programme intense de conférences et discussions.  

Programme

  • 10.00 – 11.00: Arrivée et accueil des étudiants
    Installation des readymade dans le grand hall de l’ECAL
  • 11.00 – 12.45: Introduction par Stéphanie Moisdon, responsable du Master EAE
    Conférence de Bernard Marcadé, Au rayon de la quincaillerie paresseuse
    Bernard Marcadé est critique d’art, commissaire d’expositions et biennales internationales. Professeur d’esthétique et d’histoire de l’art à l’École Nationale Supérieure d’Arts Paris-Cergy depuis 1985, il est l’auteur de nombreuses biographies et essais, dont «Eloge du mauvais esprit» (La Différence, 1986) et «Marcel Duchamp, la vie à crédit» (Éditions Flammarion, 2007). Où l’auteur s’appuie sur cette conviction que l’examen circonstancié de la vie de Duchamp fournit un accès privilégié à son œuvre. 
  • 12.45 – 14.00: Pause déjeuner
  • 14.00 – 16.00: Introduction de Kyung Roh Bannwart, L’objet trouvé devenu objet autonome
    Kuyng Roh Bannwart est artiste et étudiante du Master EAE
    Le readymade a longtemps été interprété en tant que proposition artistique mettant l’accent sur les relations entre l’auteur, l’objet et le contexte, c’est-à-dire sur la corrélation entre l’objet et le sujet. Le Réalisme spéculatif, mouvement philosophique contemporain, a une vision de l'objet plus radicale, en le considérant uniquement comme série de relations. La position d’indifférence absolue de Marcel Duchamp quant aux ready-made et la suspension de l’intervention de l’artiste dans la création de l’œuvre d’art semblent en adéquation avec cette position, et il s'agira, pour ce centenaire, de réévaluer le geste historique de Marcel Duchamp à l'aune de cette pensée.

    Intervention de Benoît Maire
    Artiste français (né en 1978), la pratique de Benoît Maire se fonde sur la question des objets, de leur statut de «choses en elles-mêmes» et de leur éventuel statut d'œuvre.La présentation portera sur la relation entre la décision et la création, investiguant une de ses limites: la décision sans création. En partant de la question du choix kierkegaardien, nous thématiserons cette question avec l'acte que pose Duchamp avec le readymade. Une décision n'impliquant pas de création est énoncée dans le projet artistique de Duchamp, bien qu'elle soit impossible, pourtant en interrogeant le concept de Réel chez Lacan, puis en examinant ce que Badiou en fait en synthétisant l'éthique de Kierkeggard, nous arriverons à la question spéculative qui nous intéresse. La question de l'absolutisation de la contingence comme pierre d'angle du Réel sera tordue afin de la comprendre dans la généalogie que nous proposons comme abandon tragique (au hasard), qui peut se dire également comme acceptation du naufrage.

    Intervention de Fabien Giraud, L'axiome Jura-Paris
    Artiste français, Fabien Giraud (né en 1980) travaille depuis 2007 en collaboration avec Raphaël Siboni. Selon eux, le monde est un paysage liquide et fluide. Dans un système d'équivalence, où rien ne se fixe ni ne perdure, «l'œuvre n'est plus alors qu'une variable dans un système nommé selon le cas exposition, institution, situation. La singularité est une fonction parmi d'autres de cet ensemble dynamique». 
    La présentation de Fabien Giraud portera sur un déploiement topologique et épistémologique du voyage entrepris en automobile par Duchamp, Picabia et Apollinaire en 1920. Une approche non-critique de l'événement Duchamp - abordée depuis la spéculation mathématique contemporaine et les travaux de Reza Negarestani et Ray Brassier.

    Discussion

  • 16.00 – 17.00: Clôture et redistribution des readymade

 

Peter holds Dorothy – Why speaking, reading, and writing, as an artist?

ECAV – Ecole cantonale d’art du Valais, Sierre – Thursday April 18 2013

 

Morning Session

  • 10h30 – 11h00 Welcome coffee
  • 11h00 – 11h15 Introduction by Barnaby Drabble
  • 11h15 – 12h00 Peter holds Dorothy - Why speaking, reading, and writing, as an artist? Conference by Florian Dombois 
  • 12h00 – 12h30 Moderated discussion / Questions & Answers 
  • 12h30 – 13h45 Lunch Break

 

Afternoon panels

  • 13h45 – 16h00 5 panels moderated by : Florian Dombois (in English), Barnaby Drabble (in English), Sylvain Froidevaux (in French), Petra Koehle (in French), Federica Martini (in French)
  • 16h00 – 17h00 Final discussion